ACTUALITÉS     

Conférence de Karine Thilleul – doctorante et chercheuse associée

14 mai 2012



À l'occasion de la publication de l'ouvrage "Les Reconstructions des années 1920 et 1950 en Lorraine, un renouveau architectural et urbain", résultant d'une étude menée par l'Union Régionale des CAUE de Lorraine, et édité par la Gazette Lorraine, Karine THILLEUL, doctorante en histoire de l’architecture et chercheuse associée à l’ENSarchitecture de Nancy, présentera deux conférences sur le sujet le mardi 15 mai à 18h30 et le mercredi 23 mai à 20h30.

EXTRAIT :

"De par sa position frontalière, la Lorraine est l’une des régions les plus touchées par les destructions qui ont
résulté des deux guerres mondiales. L’ampleur des dégâts la transforme à deux reprises en un vaste chantier de
reconstruction. À la suite du premier conflit, les quatre départements lorrains font partie des treize départements
atteints par les destructions. Après la Seconde Guerre mondiale, le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme
dénombre en Lorraine plus de trois cents communes sinistrées : la région est celle qui, en France, a le plus souffert.
Jusqu’au début du XXe siècle, les villes et les villages évoluaient lentement et progressivement. La guerre de
1914/1918 va ravager essentiellement les zones rurales. Il faut alors entreprendre un énorme travail de
reconstruction, une tâche colossale et inédite. Dès 1916, des réflexions sont menées, des concours d’architecture
ouverts, puis des lois sur l’urbanisme (loi Cornudet, 1919) votées pour repenser plans d’alignement,
d’embellissement, nouveaux aménagements, hygiène et voirie. Les particuliers se groupent en coopératives de
reconstruction pour faciliter les démarches ; le chanoine Thouvenin les fédère dans le département de Meurthe-et-
Moselle. Plusieurs architectes issus de l’École de Nancy, comme Émile André ou Georges Biet, réalisent de
nouveaux plans pour les villages détruits.
En 1945, au sortir d’une nouvelle guerre dont les ravages se sont plutôt concentrés sur les villes, il faut
reloger cinq millions de Français, réinventer de nouveaux modes de production en fonction du caractère d’urgence,
repenser le territoire, recomposer les villes, aménager de nouvelles places publiques … À Saint-Dié, les projets de
Le Corbusier et Jacques André sont en concurrence ; c’est Jacques André qui l’emportera. Jean Prouvé crée des
maisons qui peuvent être montées en une journée pour abriter temporairement les réfugiés.
Les réalisations urbaines et architecturales des Reconstructions successives vont ainsi fortement contribuer
à dessiner le paysage lorrain tel qu’il se présente aujourd’hui. Elles restent cependant relativement méconnues.
Les Reconstructions ont pourtant créé un contexte qui voit l’émergence de pratiques totalement nouvelles.
L’urgence, le recours à des matériaux nouveaux, la conscience que la situation offre une opportunité sans précédent
de repenser villes et villages, sont quelques-uns des facteurs qui vont contribuer à transformer profondément
l’urbanisme et l’architecture."

Dans le cadre des Causeries Illustrées - MJC Pichon, 7 boulevard du Recteur Senn - NANCY
Durée : 1 h 15 - Entrée libre
Conférence présentée par la rédactrice et coordinatrice du livre que publie la GAZETTE LORRAINE, fruit d’un important travail de recensement patrimonial mené sur le terrain par l’Union régionale des CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de Lorraine.
Ouvrage illustré : 12€ (à disposition lors des deux Causeries).


 

articles suivants     

Nouveau site web de l’École04 décembre 2013
Le nouveau site web de l'École d'architecture de Nancy est en ligne ! Vous pouvez désormais suivre les actualités de l'école et du monde de l'architecture ICI. Site web de...

Entretien avec Béatrice Gille rectrice de Nancy-Metz sur Educpros14 novembre 2013
Entretien avec la nouvelle rectrice de l'académie de Nancy-Metz  

Conférence 9e Archilab / Naturaliser l’Architecture08 novembre 2013
9E ARCHILAB / NATURALISER L'ARCHITECTURE Emmanuelle Chiappone-Piriou / Chargée de programmation au Frac Centre conférence à l'ENSArchitecture de Nancy lundi 18 novembre 2013 / 18h amphi A ...

Penser la ville de demain08 novembre 2013
La cité de demain se pense aujourd’hui : diffuse ou dense, horizontale ou verticale, minérale ou végétale, ouverte sur le monde ou repliée sur son territoire, globale ou locale. Prendre en...