ACTUALITÉS     

Daniel BONILLA – Semaine Internationale d’Architecture 2012

09 juillet 2012



Daniel BONILLA architecte, Bogota - Colombie
Workshop avec les étudiants du cycle Master 1 de l'ENSarchitecture de Nancy

" Je viens de Bogota en Colombie où je suis enseignant à l’Université. Là-bas, nous avons réalisé de nombreux projets en lien avec l’espace public, en étroite collaboration avec les autorités locales. Je suis ici à Nancy, dans cet atelier, pour faire ce que j’appelle une expérimentation très simple. L’idée est d’encourager les étudiants à travailler ensemble, quelque soit leur nombre. Si vous avez 50 étudiants, vous faites le projet à 50. Mais là nous avons une équipe de 18 étudiants, et nous essayons de ne faire qu’un seul projet.

D’une certaine manière il s’agit de tester la démocratie, parce que faire un seul projet signifie qu’il y a de nombreuses discussions, et que les étudiants doivent arriver à se mettre d’accord, parce qu’à la fin il ne faudra choisir qu’une seule solution. C’est une manière très intéressante de faire comprendre le travail en groupe, parce que d’habitude les étudiants travaillent seul, ou par groupe de seulement deux ou trois. Ils n’ont jamais la chance de travailler dans de si grands groupes. Or quand vous travaillez dans une agence et que vous faites des projets de grande dimension vous devez travailler avec des équipes gigantesques et il est très important de réaliser que vous devez combiner les différentes personnes, apprendre à écouter chacun et, dans ce sens je crois, j’essaye de faire en sorte qu’ils soient plus ouverts d’esprit, plus ouverts aux autres.

Et aussi il y a autre chose que nous essayons de mettre en place ici, c’est de savoir comment l'on peut construire une idée à partir d’une connaissance très simple, d’une base très simple. Et de réaliser que même si ça à l’air très simple, cela a un très grand potentiel : comment quelque chose qui est extrêmement minuscule peut être extrêmement chargé en contenu, intense en connaissances, intense en ce que vous pouvez en faire. Chaque chose a un très fort potentiel, mais cela dépend de la manière dont on le voit et de comment on le fait devenir.

Je crois que lorsque vous faites un exercice qui dure 4 jours comme celui-ci, ce qui est probablement le plus important n’est pas le résultat. Dans un travail si intense nous n’attendons pas des résultats, mais nous cherchons des processus, des expériences. Nous sommes vraiment attentifs à la manière dont les étudiants réagissent dans un temps très court, mais aussi à la manière dont ils arrivent à s’organiser aussi rapidement. Cela signifie que la valeur du résultat est moins importante. Bien sûr nous espérons qu’ils vont produire des idées intéressantes, afin qu’ils contribuent à la réflexion sur la ville, mais en même temps nous sommes surtout intéressés par la façon dont ils réagissent, comment ils suivent le processus, et comment ils peuvent créer un processus par eux-mêmes dans un délai aussi court. "

DANIEL BONILLA, Nancy juin 2012


 

articles suivants     

Nouveau site web de l’École04 décembre 2013
Le nouveau site web de l'École d'architecture de Nancy est en ligne ! Vous pouvez désormais suivre les actualités de l'école et du monde de l'architecture ICI. Site web de...

Entretien avec Béatrice Gille rectrice de Nancy-Metz sur Educpros14 novembre 2013
Entretien avec la nouvelle rectrice de l'académie de Nancy-Metz  

Conférence 9e Archilab / Naturaliser l’Architecture08 novembre 2013
9E ARCHILAB / NATURALISER L'ARCHITECTURE Emmanuelle Chiappone-Piriou / Chargée de programmation au Frac Centre conférence à l'ENSArchitecture de Nancy lundi 18 novembre 2013 / 18h amphi A ...

Penser la ville de demain08 novembre 2013
La cité de demain se pense aujourd’hui : diffuse ou dense, horizontale ou verticale, minérale ou végétale, ouverte sur le monde ou repliée sur son territoire, globale ou locale. Prendre en...